Présentation de l’EFT

L’EFT (Emotional Freedom Technique) est un ensemble de techniques de tapotements qui utilise les méridiens énergétiques du corps comme dans l’acuponcture ou l’acupressure. Vous pouvez stimuler ces méridiens en tapotant sur eux avec vos doigts.

Tandis qu’il faut des années pour maîtriser l’acuponcture et mémoriser les centaines de points méridiens du corps, la technique de l’EFT est simple et peut être apprise par tout le monde. Vous pouvez la pratiquer facilement où vous voulez et quand vous voulez.

Voici comment se déroule une séquence classique d’EFT :

  1. Identifiez un problème sur lequel vous voulez vous concentrer. Cela peut être un problème d’anxiété en général, votre relation à la nourriture ou une situation particulière qui vous angoisse.
  2. Analysez le problème ou la situation et déterminez le niveau d’intensité que vous ressentez de 0 à 10
  3. Composez votre phrase d’ancrage : d’abord en posant le problème que vous voulez traiter, ensuite en affirmant une acceptation inconditionnelle de vous en tant que personne.

« Même si j’ai ce problème, je m’aime et je m’accepte complètement » en remplaçant « ce problème » par votre problème particulier. Par exemple, « même si je ne me sens pas apaisé par rapport à la nourriture, je m’aime et je m’accepte complètement ».

4. Déroulez la séance de tapotement :

  • Avec quatre doigts d’une main, tapotez le point Karaté. Le point Karaté est le point du côté extérieur de la main, à l’opposé du pouce. Répétez votre affirmation 3 fois en tapotant le point karaté.
  • Tapotez entre 2 et 7 fois les 8 points restants suivants :

o Le sommet du crâne

o Le début du sourcil

o Le côté de l’œil

o Sous l’œil

o Sous le nez

o Au menton

o Sur la clavicule

o Sous le bras

EFT et anorexie

A chaque tapotement, répétez simplement une phrase de rappel de votre problème comme « mon anxiété », « mon impatience », « ma relation avec la nourriture »…

5. Quand vous avez fini la séquence, concentrez-vous sur votre problème à nouveau. Évaluez votre degré d’angoisse par rapport à celui d’avant la séquence. Vous pouvez recommencer la séquence jusqu’à ce que votre degré d’angoisse soit inférieur à 2 et répétez une phrase comme « Même s’il me reste encore un peu d’angoisse par rapport à  tel ou tel problème, je m’aime et je m’accepte complètement ».

N’hésitez pas à utiliser l’EFT pour toute sorte de problème, lorsque vous êtes angoissé avant un repas entre amis ou lorsque vous sentez la colère monter.

Même si vous êtes sceptique par rapport à l’énergétique du corps, cela reste une excellente technique pour se centrer et accepter ses émotions.

Les émotions négatives sont beaucoup plus faciles à gérer lorsqu’elles sont identifiées et pleinement acceptées.

Ajouter une relation au corps sur ces émotions est très efficace pour s’en décharger petit à petit.

Voici le lien vers un site spécialisé sur l’EFT :

http://www.eftunivers.com/

et un autre, en anglais, avec quelques vidéos intéressantes :

http://eft.mercola.com/

J’aime aussi poursuivre la séance par ce petit exercice que j’ai appris en lisant Your Power to Heal de Henry Grayson, qui vise à nous défaire de nos croyances limitantes et nos comportements addictifs :

Massez-vous les points du thymus, au niveau des clavicules en faisant des mouvements circulaires, dans un geste d’amour et de bienveillance envers vous-même.

Puis, répétez-vous :

« Je m’aime profondément et je m’accepte, même si je ne pense pas mériter d’être libre de cette acceptation ».

« Je m’aime profondément et je m’accepte, même si j’ai peur de me débarrasser de mon ancien « moi » ».

En faisant cela, respirez profondément afin de vous calmer et de vous ancrer plus profondément.

En cas de situation particulièrement stressante, vous pouvez aussi utiliser les points d’urgence : ce sont situés sur les clavicules. Rien que le fait de les tapoter peut amener à une réduction de votre niveau de stress.

Vous pouvez également tenter la méthode de Kevin Laye : compressez fortement les deux premiers doigt de votre main jusqu’à ce que l’anxiété diminue.